Les vins d’épiceries et de dépanneurs

Un reportage très intéressant et très instructif de l’émission L’Épicerie sur les vins d’épiceries et de dépanneurs. Ceux-ci comptent pour 20% des volumes de vin vendus au Québec! On y apprend les mécanismes différents de la législation des vins vendus en épiceries et dépanneurs comparativement à ceux vendus à la SAQ. Les vins d’épiceries et de dépanneurs doivent être embouteillés au Québec, donc ils arrivent par citernes et sont mis en bouteille ici. Également, ils ne peuvent pas porter d’information concernant le cépage et la région d’origine (par exemple, l’appellation d’origine contrôlée ou tout simplement le nom de la région).
On y apprend qu’avec ces vins, on paie davantage de taxes. Enfin, ce qu’on ne nous dit pas, c’est que cette industrie parallèle est apparue à la fin des années 1970 pour sauver la petite industrie et les installations qui avaient vu le jour pour produire du cidre qui était très populaire dans les années 1970, mais qui est soudainement passé de mode.

Laisser un commentaire