Quails’ Gate Estate Winery




Le domaine Quails’ Gate Estate Winery est un bel exemple de l’histoire de la viticulture et de la production de vin dans la vallée de l’Okanagan. Situé sur la rive ouest du lac Okanagan, dans la municipalité de West Kelowna, le domaine se trouve sur le flanc du mont Boucherie, un ancien volcan éteint. Leurs Pinot noir et Chardonnay sont parmi les meilleurs exemples du potentiel qualitatif de la vallée de l’Okanagan.


Bien que fondé en 1989, ce domaine possède une histoire plus ancienne. Richard (Dick) Stewart acheta ses premières terres à cet endroit et commença à y cultiver la vigne dès 1956. Au début des années 1960, sa propriété compte 61 ha (150 a) dont la majorité sont cultivés à vignes. Les raisins sont alors vendus à deux wineries de Victoria, ainsi que comme raisin de table. À l’époque, les vignes sont principalement des hybrides. Lors de la plantation de son vignoble, Richard reçut cependant par erreur des vignes de Chasselas. Il fut ravi du résultat lorsque les vignes arrivèrent à maturité et en planta d’autres en 1975, ainsi que du Pinot noir. Le domaine possède parmi les plus vieilles vignes de Pinot noir de la région.

 


La winery est fondée en 1989 par Ben et Tony Stewart, les fils de Richard. C’est l’année de l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis et le point tournant de la production de qualité en Colombie-Britannique. Dès son ouverture, ce domaine est donc dédié à une production de qualité. Quails’ Gate sera en mesure de dénicher et d’engager différents jeunes œnologues auxquels le domaine doit en partie sa renommée. D’abord Jeff Martin (désormais propriétaire de La Frenz Winery à Naramata), originaire d’Australie et qui amènera un style riche et opulent. Également,  Gant Stanley, influencé par ce qui se fait en Oregon, apportera davantage de corps et de structure, ainsi que du fruit.. Enfin, Nikky Calaway, l’œnologue actuelle depuis 2013.

 


Dans l’Okanagan, la stratégie d’affaire des wineries consiste à attirer des visiteurs au domaine pour qu’ils achètent sur place des produits. Pour cela, elles développent différents attraits. Il y a évidemment un espace de dégustation et de vente. Dans le cas de Quails’ Gate celui-ci est moderne et vaste avec de grandes fenêtres permettant de contempler les vignes et le lac en contrebas. Dans le cas de, Quails’ Gate, c’est également un restaurant – le Old Vines Restaurant – reconnu comme l’un des 100 meilleurs au Canada. Il offre une vue imprenable sur la vallée et le lac Okanagan. Ambiance chaleureuse. Grande salle en long toute vitrée avec vue sur le vignoble et sur le lac. Cuisine en partie ouverte sur la salle par le passe. Le service est avenant, professionnel, courtois et souriant, même lorsque je demande d’échanger mon verre de vin, car je le trouve trop chaud. Les prix sont à la hauteur de la renommée et de l’emplacement.

 


Comme plusieurs domaines de la région, Quails’ Gate offre différents vins, mais tout en privilégiant des encépagements classiques, comparativement à d’autres domaines.

 

Parmi les vins disponibles à la SAQ :

Quails’ Gate, Chasselas – Pinot Blanc – 2016

7,5/10 Vin léger et fruité sur des notes minérales et des arômes de citron.

 

Quails’ Gate Stewart Family Chardonnay Reserve 2015

8.5/10 Chardonnay dans un style mure et charmeur. Nez fruité et beurré, avec en bouche des arômes de citron et d’ananas soutenu par une franche acidité et se terminant sur une finale boisée. Super vin comparable à l’aveugle à un bon chardonnay de Napa.

 

Quails’ Gate Pinot Noir 2015

8,5/10 Beau nez frais et fruité de cerise avec un léger côté animal. Bonne ampleur en bouche. Produit à partir de vignes plantées en 1975 et 1976, ce sont parmi les plus vieilles vignes de Pinot Noir de l’Okanagan. Bon RQP et bel exemple des vins produits localement. L’un de mes vins préférés de l’Okanagan.

Quails’ Gate Stewart Family Reserve Pinot Noir 2015

Superbe nez de cerise et de fraise avec ce côté animalvenaison typique du Pinot noir. Plus tannique et structuré en bouche que le précédent, il offre une belle longueur fruitée en bouche. Il gagnerait à vieillir.

 

Également disponible à la SAQ, mais que je n’ai pas eu l’occasion de déguster :

Cabernet-Sauvignon Reserve Quails Gate Okanagan Valley 2004

Quails’ Gate Chenin Blanc 2014

 

D’autres produits intéressants que j’ai dégustés, mais non disponibles à la SAQ :

 

Quails’ Gate Cailleteau 2017

7/10. Il s’agit d’un vin nouveau produit à partir de Gamay. Beau nez fruité de fraise et de framboise avec un côté fumé. Savoureux et agréable.

 

Quails’ Gate Old vines Foch Reserve 2015

8/10. Voici un exemple d’hybride revampé. De teinte rubis grenat opaque, le nez est puissant avec des parfums de fruits compotés et d’épicés. Arômes de fruits cuits, assez tannique et plutôt plat.

 

Quails’ Gate Optima 2016

8,5/10. Produit dans le style des sauternes en profitant de l’humidité à proximité du lac. Savoureux sur des arômes de fruits confits. Assez léger sans onctuosité et avec un ebonne fraîcheur.

 


Sources bibliographiques:

  • Screiner, J., (2004). The Wineries of British Columbia, North Vancouver : Whitecap Books.
  • Schreiner, J. (2014). John Schreiner’s Okanagan Wine Tour Guide 5th Edition. The Wineries of British Columbia’s Interior, North Vancouver : Whitecap Books.
  • Schreiner J. et K. Miller. (2007). British Columbia Wine Country. Revised & Updated, North Vancouver : Whitecap Books.

Laisser un commentaire