Advertisement

Enregistrement (gratuit)

Derniers vins évalués

Château de Haute-Serre 2000, $29.80
Masi Modello, $14.95
Di Majo Norante Contado Riserva 2011, $17.50
Tami Nero d'Avola 2014, $20.30
Michele Chiarlo Le Orme, $16.45

Apportez votre vin

Restaurant À l'Os
Restaurant Ô Thym
Restaurant La Colombe
Restaurant Monsieur B
Restaurant Le Quartier Général
Restaurant Le Square
Restaurant Tamashi
Restaurant L'Académie Montréal
Restaurant Giorgio Rosemère

Recherche de vin par mot clé, code SAQ, accord mets et vin, cépage, région, etc.


Accueil arrow Dégustation du vin arrow Analyse visuelle du vin

Analyse visuelle du vin

La première étape de la dégustation consiste à analyser la couleur du vin. L’analyse visuelle du vin est riche en enseignement.
  • Ainsi, seulement à regarder un vin on peut se faire une idée :
      • De son âge,
      • De sa concentration,
      • De sa finesse,
      • Du type et de la qualité des cépages,
      • De son état et potentiel de vieillissement.

On s’attendra par exemple à ce qu’un vin rouge sombre, opaque et violacé soit jeune et corsé, alors que s’il est limpide et de couleur acajou, on s’attendra à un vin vieux et fin.
 Le type de cépage influence la couleur du vin. Un vin de merlot sera sombre et violacé, alors que des vins de pinot noir ou de gamay seront beaucoup plus clairs. Également, les cépages ne vieillissent pas tous de la même façon. Ainsi, le  gaglioppo, cépage de Calabre, prend très rapidement une teinte orangée. 

Pour l’étape de l’analyse visuelle du vin, il est important d’avoir un bon éclairage et une nappe blanche afin de pouvoir regarder le vin sur fond blanc. 

 

L’analyse visuelle porte sur: 

  1. la teinte
  2. l’intensité
  3. la limpidité
  4. et la brillance. 
    La couleur du vin

    On analyse la teinte en plaçant le verre à angle de 40 degré au-dessus d’une surface blanche et on en détermine alors la teinte et l’intensité. L’analyse de la couleur du vin s’effectue en deux étapes :

     

    Première étape : Analyse de la couleur du vin

    L’analyse de la couleur du vin est l’analyse des nuances de la couleur du vin comme tel.

    • Lorsqu’une couleur se décline en différents tons clairs ou foncés, on parle alors de teinte.
        • Ainsi, par exemple, les vins sont tous de couleurs rouge (ou blanc), mais de teintes variées.
    • Afin d’être suffisamment vaste, le vocabulaire utilisé procèdera par analogie avec les teintes qu’on retrouve dans la nature, des fruits, des pierres précieuses ou autres.

     L’analyse des nuances de la couleur du vin se fait à partir de l’observation des rebords du disque.

    • La nuance va varier en fonction du type de vin, des cépages utilisés, des méthodes de vinification employés et de l’état de vieillissement du vin :

    VIN ROUGE 

    On notera la teinte et la nuance de la couleur du vin rouge à l’aide d’un vocabulaire allant de :

      1. Violacé
      2. Grenat
      3. Pourpre
      4. Rubis
      5. Vermillon
      6. Cerise
      7. Orang
      8. Tuil
      9. Brique
      10. Roux

     

    • Plus un vin sera vieux, et plus le bord du disque sera de couleur brique, rouge-brun ou brune :
        • L’évolution de la nuance de la couleur du vin est due à l’évolution d’une composante chimique du vin : les anthocyanes.
        • Dans un vin jeune, ces composantes chimiques sont libres et de couleur bleutée, ce qui donne une couleur violacée au vin rouge. Avec le temps, ces composantes chimiques deviennent jaune et donne une couleur brique aux vins vieux.

    VIN BLANC 

    On notera la teinte et la nuance de la couleur du vin blanc à l’aide d’un vocabulaire allant de :

      1. Jaune vert
      2. Jaune citron
      3. Jaune paille
      4. Jaune or
      5. Bouton d’or
      6. Topaze
      7. Cuivré
      8. Ambré
      9. Brun
      10. Acajou

    VIN ROSÉ 

    On notera la teinte et la nuance de la couleur du vin rosé à l’aide d’un vocabulaire allant de :

      1. Gris pâle
      2. Rose-violet
      3. Pivoine
      4. Frambois
      5. Fraise
      6. Rose orangé
      7. Abricot
      8. Orangé
      9. Saumon
      10. Brique

     

    • La teinte d’un vin rosé va dépendre en grande partie des cépages utilisés dans l’assemblage du vin ainsi que de son âge.
        • Un vin rosé vinifié davantage comme un blanc (pressurage) sera beaucoup plus claire et pâle, tandis qu’un rosé vinifié avec une courte macération, comme un rouge, sera plus foncé.

    Deuxième étape : Analyse de l’intensité de la couleur du vin

    Une fois la couleur du vin déterminée, il reste à en apprécier l’intensité :

    • L’intensité, c’est la force ou la profondeur de la teinte en question : Elle sera soit incolore ou intense.

    On notera l’intensité de la teinte et de la nuance de la couleur du vin rouge, blanc et rosé à l’aide d’un vocabulaire allant de :

      1. Incolore
      2. Pâle
      3. Claire
      4. Élevé
      5. Foncé
      6. Soutenu
      7. Profond
      8. Dense

    Attention : l’appréciation de l’intensité de la teinte de la couleur du vin n’est pas une valeur absolu et prend en compte du type de vin analysé.

    • Il faudra savoir ajuster son évaluation de l’intensité de la teinte de la couleur du vin en fonction du type de vin analysé.
        • Par exemple, un Beaujolais pourra être soutenu, même s’il sera beaucoup plus clair qu’un Brunello di Montalcino qui lui, à son tour pourra être considéré pâle. 


Troisième étape: la limpidité du vin

On analyse la limpidité du vin en le regardant de côté, avec une source de lumière afin de tenter de voir au travers du vin. Ceci permet de déceler des particules en suspensions.

  • Le vin doit être le plus translucide possible.
      • Le cas contraire, il peut s’agir d’un trouble du vin et qui se révélera en bouche :
        • On pourra déceler de petites bulles. Il s’agit de gaz carbonique présent dans tous les vins, mais normalement invisible à l’œil nu.
        • On pourra déceler des filaments, des voltigeurs ou des flocons.
        • On pourra déceler une forme nuageuse
 
  • On notera alors la limpidité du vin à l’aide d’un vocabulaire allant de : (à harmoniser avec nos fiches)
    1. Cristallin
    2. Limpide
    3. Transparent
    4. Opalescen
    5. Flou
    6. Voilé
    7. Trouble
    8. Opaque

Quatrième étape: la brillance du vin

La brillance du vin, c’est sa capacité à refléter la lumière.

Cette caractéristique est plus rechercher et plus pertinentes pour les vins blancs que pour les vins rouges.

 On analyse cette qualité en observant le disque et sa capacité à refléter la lumière. La partie supérieure du vin dans le verre s’appelle le disque.

On notera la brillance du vin à l’aide d’un vocabulaire allant :

    1. Chatoyant
    2. Étincelant
    3. Brillant
    4. Éclatant
    5. Lumineux
    6. Net
    7. Terne
    8. Mat

 

 

Vins évalués par l'éditeur

Seven Falls Merlot Wahluke Slope 2011, $20.95
Mission Hill Reserve Merlot 2009, $26.05
Domaine Milan Le Vallon 2009, $23.80
Charles Smith Wines Boom Boom Syrah 2014, $28.10
Can Blau 'Blau' 2014, $19.10
Occhipinti SP68 2014, $26.85
Dreamfish Sauvignon Blanc 2014, $11.80
Domaine Labbé Abymes 2014, $16.35
Barra of Mendocino Pinot Noir 2013, $27.05
Dopff & Irion Domaine du Château de Riquewihr Les Sorcières Gewurztraminer 2011, $24.95
© 2017 Sommelier Virtuel, Montréal, Québec