Advertisement

Enregistrement (gratuit)

Derniers vins évalués

Fontal Tempranillo / Cabernet-Sauvignon Crianza 2012, $15.70
Kendall-Jackson Chardonnay Vintner's Reserve Californie 2013, $24.05
Sterling Vintner's Collection Cabernet-Sauvignon, $16.80
Celeste Ribera del Duero 2009, $21.00
Domaine de la Vieille Julienne Lieu-dit Clavin 2013, $27.65

Apportez votre vin

Restaurant À l'Os
Restaurant Ô Thym
Restaurant La Colombe
Restaurant Monsieur B
Restaurant Le Quartier Général
Restaurant Le Square
Restaurant Tamashi
Restaurant L'Académie Montréal
Restaurant Giorgio Rosemère
Accueil

Dégustation Sgnr. d'Aiguilhe et Ch. Reynon

Comme il faut parfois un bon prétexte pour ouvrir trois bouteilles de vin un mardi soir, j’ai profité du passage chez moi de François, propriétaire d’Avocado traiteur, pour déguster et comparer (dans l’ordre) : Le Merlot Pays d’Oc Baron Philippe de Rothschild 2006, les Seigneurs d’Aiguilhe, Côtes du Castillon 2004 et le Château Reynon, Premières Côtes de Bordeaux 2004.
À la vue, le Merlot est de couleur rouge grenat très soutenu avec un léger voile. Pour sa part, les Seigneurs d’Aiguilhe présente une robe rouge offrant toutes les teintes de la cerise, assez soutenu et limpide. Le Ch. Reynon se situe à mi-chemin entre les deux avec un beau rouge rubis soutenu et limpide.

Au nez, le Merlot est floral, un peu fruité et végétal. On sent également une forte présence d’alcool. J’ai cependant de la difficulté à en identifier les arômes car le nez est discret et simple.
Comparativement à ce vin, les nez des deux autres vins sont incroyablement plus complexe et l’amateur de vin sait automatiquement qu’il a affaire à des produits d’une autre catégorie. Le nez du Seigneurs d’Aiguilhe est dominé par le fruit (cerise), le fruit confituré et par un je ne sais quoi de très caractéristique que j’identifierai comme étant une arôme marquée de sauge. Le nez est également animal et a un petit quelque chose de chimique, tel le vernis. Le nez est très expressif et raffiné.
Enfin, dans le même _style_ mais en plus boisé, le Ch. Reynon se distingue lui aussi par un nez exceptionnel : floral, fruité (framboise), végétal (poivron vert), confiture de fruits et le cuir. Le chêne, la vanille et la torréfaction sont très présents, mais de manière raisonnable (à mon goût).

En bouche, le Merlot présente une acidité vive, mais une quantité de tannins considérable et un peu rudes. Un petit tour en carafe l’assouplirait un peu. De longueur moyenne, c’est un vin honnête droit et bien fait, agréable à boire, mais sans plus. À l’opposée, les Seigneurs d’Aiguilhe présene une bouche complexe dans laquelle on retrouve sensiblement les mêmes arômes qu’au nez. Ce vin présente une belle longueur à la finale dominée par la sauge. C’est un très bon vin présentant des qualités spéciales, à un excellent rapport-qualité prix (le meilleur rapport qualité-prix de la sélection du mois de SV). Enfin, le Ch. Reynon ne déçoit pas non plus. À nouveau, on retrouve en bouche les mêmes arômes qu’au nez. Les tanins sont légèrement affirmés. La finale est longue et belle. Il offre un petit quelque chose en plus que les Seigneurs d’Aiguilhe, mais en plus boisé et plus torréfié.

Deux excellents vins que je recommande fortement. Le Ch. Reynon est vinifié par Denis Dubourdieu, un œnologue reconnue. Alors que les Seigneurs d’Aighuile appartient aux Comtes De Neipperg propriétaires du Château Canon La Gaffelière à St-Émilion. À surveiller, le Château d’Aiguilhe 2005 (premier vin du domaine, alors que les Seigneurs est leur deuxième vin).
 
© 2018 Sommelier Virtuel, Montréal, Québec