Advertisement

Enregistrement (gratuit)

Derniers vins évalués

Château de Haute-Serre 2000, $29.80
Masi Modello, $14.95
Di Majo Norante Contado Riserva 2011, $17.50
Tami Nero d'Avola 2014, $20.30
Michele Chiarlo Le Orme, $16.45

Apportez votre vin

Restaurant À l'Os
Restaurant Ô Thym
Restaurant La Colombe
Restaurant Monsieur B
Restaurant Le Quartier Général
Restaurant Le Square
Restaurant Tamashi
Restaurant L'Académie Montréal
Restaurant Giorgio Rosemère
Accueil

Casillero del Diablo 2007

À l’occasion de son passage à Montréal, j’ai eu l’occasion de rencontrer Marcelo Papa, maître de chais réputé de la maison Concha y Toro du Chili. Marcelo Papa était de passage à Montréal pour nous présenter les vins Casillero del Diablo 2007, un millésime qui, selon ses dires, est exceptionnel au Chili. Or, l’origine de ce millésime est fascinante et est liée au phénomène climatique du El Nino.

 Casillero del Diablo 2007 Chili Concha y Toro dégustation

Le phénomène El Nino consiste en des variations atmosphériques qui déplacent dans l’Océan Pacifique des courants d’eau chaude de l’Asie vers l’Amérique du Sud. À chaque année, ce phénomène se présente un peu après Noël, d’où son nom : El Nino (l’enfant Jésus). Certaines années, le phénomène est particulièrement prononcé et s’accompagne de fortes pluies et d’une élévation de la température. Au Chili, ces conditions ne sont alors pas favorables à la viticulture. Heureusement pour les producteurs, certaines années le phénomène est inversé et apporte des températures plus fraîches et un temps sec. Ces années, le phénomène porte le nom de La Nina.

Voilà ce qui s’est produit en 2007 et qui s’est traduit au Chili par un excellent millésime. L’année 2007 a été caractérisée par des températures plus fraîches qu’à la normale qui ont permis une maturation plus lente des raisins. La période des vendanges s’est également caractérisée par des précipitations 25% inférieur à la normale. Enfin, ceci s’est traduit par des volumes de rendement dans les vignobles de 30% inférieurs à la normale. Les rendements inférieurs et l’absence de pluies ont permis de récolter les raisins à leur parfait degré de maturité, pour ensuite produire d’excellents vins à partir d’une matière première optimale. (Soulignons en passant que le Chili se trouve dans l’hémisphère Sud, que les saisons sont inversées par rapport à nous et que les vendanges s’effectuent au printemps et non en automne).

Ce sont les premiers vins mis sur le marché par la maison Concha y Toro, de ce fameux millésime 2007, que Marcelo Papa est venu nous présenter. Je dis « les premiers vins », car il faudra encore attendre quelques années avant que les meilleures cuvées soient à leurs tours disponibles sur le marché, après des périodes d’affinage plus longues. Le millésime 2007 se présente donc comme une excellente occasion pour découvrir ou redécouvrir les vins du Chili.

Concha y Toro vin Chili

Fondée en 1883, la maison Concha y Toro est aujourd’hui parmi les plus importantes maisons de vin au Chili, et également au monde. Elle possède plusieurs maisons au Chili et en Argentine, tel Cono Sur ou encore Almaviva (cette dernière en joint-venture avec la société Baron Philippe de Rothschild). Concha y Toro possède également des vignobles dans différentes régions du Chili sur lesquelles ils cultivent la plupart des cépages internationaux et qu’ils commercialisent sous la marque Casillero del Diablo. Au répertoire régulier de la SAQ, on retrouve le Cabernet-sauvignon et le Carmenere. Le Pinot Noir est disponible en produit de sélection. Voilà les vins que nous a présentés Marcelo Papa.

Casillero del Diablo 2007 vin Chili

Le premier vin qu’on nous a servi est le  Casillero del Diablo Pinot Noir Explorer 2007. De couleur rouge rubis eux reflets cerises, ce vin dégage des parfums où prédominent les fruits rouges, mais aussi l’alcool. La bouche, comme le nez, est dominée par le fruit. La finale offre un bel équilibre de vanille et de torréfaction. Au dire des journalistes présents, dans son genre, ce Pinot Noir offre parmi les meilleurs rapports qualité-prix pour les Pinot Noir disponibles à la SAQ. Donc, à conseiller pour les amateurs de Pinot Noir de style « Nouveau Monde ».

Le deuxième vin auquel nous avons eu droit est le Casillero del Diablo Carmenere 2007. De couleur rouge grenat soutenu, ce vin présente un nez à prédominance végétal de poivron vert et rouge et également de fruits noirs. Légèrement corsé en bouche, offrant une bonne matière, bien équilibré, des tanins affirmés, des arômes de mûres et de groseilles et une belle finale torréfiée, ce vin a été pour moi une belle découverte. Il s’agit d’un très bon Carmenere avec ce qui faut de fruit pour équilibrer ce côté parfois trop végétal du Carmenere : vraiment bon et offrant un excellent rapport qualité-prix.

Enfin, on nous a présenté le Casillero del Diablo Cabernet Sauvignon 2007. De couleur rouge rubis, ce vin offre un beau nez de cerise et une bonne matière en bouche. Un vin bien fait qui m’a cependant semblé un peu court en bouche. Mais c’était peut-être en comparaison avec les deux premiers vins dégustés…

 
 
© 2017 Sommelier Virtuel, Montréal, Québec