Derniers vins évalués

Trapiche Finca Las Palmas Malbec 2010, $19.45
MontGras Quatro 2013, $18.20
Beni di Batasiolo Langhe 2012, $17.35
Domaine Marcel Lapierre Raisins Gaulois 2013, $20.30
Cousino Macul Isadora Sauvignon Gris 2013, $19.25
Accueil

Cave d'Obernai et Vignerons de caractère

À l’occasion du passage à Montréal de Olivier Dutscher, de la Cave d’Obernai en Alsace, et de Pascal Duconget, du groupe Vignerons de caractère à Vacqueyras, nous avons dégusté leurs vins, représentés au Québec par Les vins La Rochelle, au restaurant La Rapière. Dans les deux cas, il s’agit de caves coopératives. Comme ailleurs en Europe, les caves coopérative ont été mises sur pied pour permettre à de petits viticulteurs récoltants d’accéder aux infrastructures nécessaires à la vinification, plutôt que de devoir vendre leurs raisins à des négociants, et ainsi accéder aux profits qu’engendrent la transformation et la commercialisation du vin. Ceci dit, pendant longtemps les vins des coopératives ont eu une mauvaise image. Or, chacune à sa manière, Cave d’Obernai et Vignerons de caractère témoignent de la qualité des vins produits aujourd’hui par les coopératives vitivinicoles françaises.

 

La dégustation a commencé avec la présentation des vins de la Cave d’Obernai située en Alsace. Cette coopérative a été fondée en 1959. Depuis, elle a repris la Cave de Sigolsheim et a également acquis, en 2000, le Clos Sainte-Odile, un vin dont la disponibilité au Québec se perd dans la nuit des temps. La dégustation a d’ailleurs commencé avec différents vins commercialisés sous ce nom dont un crémant d’Alsace très agréable, suivit du Sainte-Odile d’entrée de gamme Alsace 2006, un vin léger, minéral avec des arômes de pamplemousse. Nous avons ensuite eu droit à deux Riesling : Les Cigognes 2006 et Clos Sainte-Odile 2006. Les deux étaient floraux et avaient cet arôme de pétrole caractéristique du Riesling. Le deuxième présentait une acidité plus fraîche et a fait l’unanimité parmi les personnes présentes.

 

 

Nous avons également dégusté un Pinot gris, Grand Cru Mambourg 2006, plus complexe et plus expressif, un peu gras et aux arômes de cidre. Enfin, le Gewurztraminer, Clos Sainte-Odile 2005 nous a permis d’apprécier ce cépage très caractéristique aux arômes parfumés d’eau de rose, de litchi et d’orange, présentant un bel équilibre en bouche, généreux avec une belle acidité et une finale épicée. Le côté très parfumé de ce vin ne semblait pas nécessairement plaire à tous. J’ai trouvé cette dégustation particulièrement intéressante, car c’était l’occasion de pouvoir comparer et d’apprendre à reconnaître ces différents cépages alsaciens : Riesling, Pinot gris et Gewurztraminer.

 

 

La dégustation s’est poursuivie avec les vins rouges de la région méridionale du Rhône produits par Vignerons de caractère. Fondé en 1957, cette coopérative célébrait l’an dernier son cinquantième anniversaire. La cave regroupe aujourd’hui 80 familles de producteurs. Nous avons eu droit, entre autres, à un très bon Beaumes de Venise, Domaine de la Brune 2006 présentant des arômes de mûres avec des tanins fins et une finale de poivre et de violette. Également, un très beau Vacqueyras, Mas du Bouquet 2006, aux arômes tertiaires de cacao et d’olive noire avec une belle longueur. Ensuite, un Gigondas, Domaine de la Maurelle 2006 très agréable, mais non disponible à la SAQ. Enfin, nous avons eu droit à l’excellent Vacqueyras, Éternité 2006, offrant une très belle complexité, mais lui aussi disponible uniquement en importation privée.

 

 

Finalement, la dégustation s’est terminée avec des vins doux, tous disponibles uniquement en importation privée. D’abord, un très fruité muscat de Beaumes de Venise Bouquet des dentelles, un Pinot Gris Vendanges Tardives 2005 et un excellent Gewurztraminer Sélections de Grains nobles aux arômes d’agrumes et de litchi.

 

Comme toujours lorsqu’il s’agit de découvrir des vins et de rencontrer de nouvelles personnes, ce fut une dégustation très agréable et instructive. Entre autres, ces caves nous ont démontré comment aujourd’hui le mouvement coopératif détient la versatilité, la diversité de produits, l’ouverture d’esprit et le rapport qualité-prix nécessaires pour affronter la concurrence internationale de plusieurs vins des nouveaux pays producteurs tout en sachant offrir des vins véritablement enracinés dans leurs terroirs et leur histoire.

 
© 2014 Sommelier Virtuel, Montréal, Québec