Little Engine Wines

Il y a de ce ces endroits qu’on découvre par hasard et qui font notre journée. C’est le cas de Little Engine Wines, située à Naramata Bench, dans l’Okanagan. À lire les commentaires à leur sujet sur Trip Advisors, je ne suis pas le seul à avoir apprécié ma visite. C’est une petite winery ouverte depuis quelques années seulement et où les propriétaires, Steve et Nicole French, épaulés par une petite équipe, dont le winemaker Scott Robinson, mettent tout en oeuvre pour produire les meilleurs vins possibles et pour offrir une excellente expérience aux visiteurs. La winery, comme plusieurs autres sur le Naramata Bench, offre enfin une très belle vue sur le lac Okanagan.


Le nom de la winery provient d’un classique de la littérature anglaise pour enfant : un petit train qui à force de conviction, de travail et de persévérance réussi à tirer son chargement en haut d’une butte. Ils offrent trois gammes de produits: Silver, Gold et Platinum. Ces vins s’adressent à l’amateur avisé et disposé à payer entre 35$ à 85$ la bouteille. Cette winery se spécialise en effet dans ce que les producteurs appellent ici, un certain « price point », c’est-à-dire le prix auquel se vend une bouteille. S’ils paraissent élevés, ces prix sont courants dans la vallée de l’Okanagan. Ce qui est moins courant, c’est de ne pas avoir de vin à un price point plus bas. Ces prix sont justifiés par de très petits rendements dans les vignobles et l’emploi des meilleurs procédés de vinification. Les vins que j’ai eu l’occasion de déguster étaient très bons, mais je n’ai malheureusement pas pu essayer les meilleurs… car ils avaient tous été vendus. Il faut dire que la production se limite à 70-80 caisses (moins de 1000 bouteilles) par année pour certains vins de la gamme Platinum.

La production se concentre également sur quelques cépages uniquement, les principaux étant le Pinot noir, le Chardonnay, le Merlot, auquel s’ajoutent le Sauvignon blanc et le Cabernet Franc. Selon Scott Robinson, Naramata Bench serait particulièrement appropriée pour le Merlot, tandis que l’ensemble de l’Okanagan conviendrait au Pinot noir, mais tout en permettant différentes déclinaisons selon les endroits. Enfin, en tant que climat plus froid, les blancs s’y développent très bien. Le choix des cépages cultivés et des vins produits provient des gouts personnels des propriétaires, notamment pour le Pinot noir et le Chardonnay. Le sauvignon blanc provient de l’expérience de Scott Robinson qui a étudié et travaillé en Australie, ainsi qu’en Nouvelle-Zélande.

J’ai dégusté les vins suivants et je me promets d’y retourner lorsque la production en cours sera disponible.

Little Engine Silver Sauvignon Blanc 2016 – 8,5/10
Un beau sauvignon offrant un bel équilibre, fruité sur des parfums de citrons, légèrement herbacé, puis minéral. Il offre une bonne fraicheur en bouche et une finale un peu bon bon.

Little Engine « French Familly release » Chardonnay 2016 – 8,5/10
Très beau nez fruité sur le citron et un peu d’ananas pas trop mûr. Les arômes suivent le nez avec un bel équilibre et une bonne fraicheur. Uniquement élevé en Inox.

Little Engine Silver Chardonay 2016 – 8,5/10
Beau nez fruité et légèrement boisé. Très savoureux en bouche avec un bel équilibre entre des arômes fruités de citron et de banane, et au boisé épicé bien intégré. Bonne fraicheur et bel équilibre. Comparable à un bon Chardonnay de Napa valley.

Little Engine Silver Merlot 2015 – 8,5/10
Un Merlot savoureux et chaud, avec des tanins fins, mais sentis. Arômes fruités de fraise et avec une certaine minéralité. Selon Scott Robinson, le winemaker, Naramata bench conviendrait particulièrement bien au cépage Merlot.

Laisser un commentaire